Asperge : 12 choses à découvrir sur ce légume

En ce qui me concerne, l’asperge est très représentative de l’arrivée du printemps. Et l’avantage est qu’on peut la déguster tout simplement nature, cuite à l’eau ou à la vapeur, avec une vinaigrette. Ce légume avec son mode de culture particulier et ses vertus nutritionnelles mérite que nous le regardions d’un peu plus près. Ainsi, dans cet article, je vous raconte en 12 points tout ce que vous devez savoir sur l’asperge !

1 – L’asperge est d’origine Eurasienne

Plus spécifiquement de l’Europe centrale et méridionale, Afrique du Nord, Asie centrale et occidentale. À l’état sauvage, elle pousse dans des terrains sablonneux.

2 – Les égyptiens, grecs et romains appréciaient déjà l’asperge

Elle est cultivée depuis l’antiquité dans le bassin méditerranéen. On la consommait en tant que légume mais aussi en tant que plante médicinale pour ses vertus diurétiques et digestives.

3 – Sa culture en France commence au XVème siècle

Jusqu’au XIXème siècle, c’est un mets de luxe. Elle devient plus accessible quand sa culture se développe en région parisienne puis, dans le val de Loire et enfin le sud de la France.

Actuellement, on en produit environ 20 tonnes par an.

4 – Le premier producteur est la Chine avec presque 90% de la production mondiale

L’Allemagne est le 1er producteur européen suivi de l’Espagne, l’Italie puis la France.

5 – L’asperge est de la même famille que le poireau, l’oignon et l’ail

En effet, il s’agit de la famille des Liliacées. Le genre est Asparagus.

6 – La partie consommée de la plante correspond aux turions

Une graine va se développer en une griffe constituée de racines et d’un rhizome à partir duquel vont pousser les tiges, ou turions, qui peuvent atteindre 1,50 à 2 m de hauteur. La récolte des asperges commence à partir de la 3ème année et se poursuit une dizaine d’année.

 

griffe d asperge

Vilmorin-Andrieux & Cie, 1904. Les plantes potagères. Description et culture des principaux légumes des climats tempérés. ed. 3. Paris, Vilmorin-Andrieux. fig., XX-804 p., Domaine public.

7 – La tige de l’asperge peut pousser jusqu’à 15cm par jour

Sa récolte est donc quotidienne. Si on ne coupe pas la tige, elle grandit puis forme des petites ramifications : les cladodes. Ceux-ci vont porter des fleurs à pollen pour les pieds mâles et de petites baies rouges issues des fleurs fécondées pour les pieds femelles.

8 – La saison de l’asperge en France s’étend de mars à juin

La récolte en France se fait exclusivement de façon manuelle.

9 – Il y a des asperges blanches, violettes et vertes

La couleur des asperges provient de son mode de culture :

  • L’asperge blanche pousse exclusivement à l’abri de l’air et de la lumière, sous une butte de terre.
  • L’asperge violette est cultivée aussi sous terre et on la récolte quand la pointe est sortie.
  • Et l’asperge verte, on la cultive à l’air libre. Sa couleur provient de la synthèse de chlorophylle provoquée par la lumière.

10 – L’asperge parfume l’urine

Avec sa forte teneur en méthyl-mercaptan – composé soufré – et ses propriétés diurétiques (car riche en potassium), l’urine prend une odeur très particulière rapidement après consommation.

11 – L’asperge est très peu calorique

Elle est composée à 92% d’eau. Elle contient aussi des fibres qui contribuent à un bon transit intestinal.
En plus, l’asperge est un aliment à forte teneur en vitamine B9 ou Folates.

12 – L’asperge peut se cuisiner de multiples façons

On commence par enlever le bout inférieur, non pas en coupant mais en cassant l’asperge. Puis, on épluche la tige jusqu’à 3-4 cm de la pointe. En effet, cette dernière est la partie la plus délicate et la plus raffinée de l’asperge. L’asperge verte, plus savoureuse, n’a pas besoin d’être épluchée.

velouté d'asperge

Après cuisson à l’eau ou à la vapeur, on peut la consommer nature avec une vinaigrette ou sauce mousseline. On peut aussi la précuire quelques minutes avant de la poêler, l’incorporer dans une quiche ou un cake, en faire un velouté, … Ce ne sont pas les idées qui manquent !

Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur l’asperge française, vous pouvez vous rendre sur son site dédiée : asperges-de-france.fr.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.